, ,

Saint-Jacques-de-Compostelle

Quel pèlerin ne rêve pas de prendre un jour le chemin de Compostelle, le « camino de Santiago » ? De faire « son » chemin, les pieds sur terre, chevillés aux éléments, et la tête libre ? Quel pèlerin n’a pas déjà eu envie de se ressourcer, de méditer et de prier en marchant à son rythme, au contact de la…

Sur le chemin de Compostelle en France et en Espagne

Prendre le chemin de Compostelle, c’est partir avec peu de moyens, mais emporter l’essentiel, le corps et l’esprit, car « tout est lié ». C’est faire quotidiennement, souvent au moment où l’on s’y attend le moins, une expérience spirituelle authentique, intense…

Pour prendre la route des chemins de Compostelle, le plus important et certainement le plus emblématique des pèlerinages européens, c’est facile : il suffit de suivre la fameuse coquille, attribut de l’apôtre saint Jacques ! En France et en Espagne, où les chemins et le patrimoine foisonnent, elle vous guidera à travers des sites naturels ou religieux exceptionnels.

  • En France : le Puy-en-Velay, Vézelay, Saint-Jean-Pied-de-Port.
  • En Espagne : Roncevaux, Pampelune, Burgos, Léon, et finalement, Saint-Jacques-de-Compostelle.

Les chemins de Compostelle convergent vers la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice, au nord-ouest de l’Espagne. Dès le IXe siècle, des pèlerins de toute l’Europe les empruntaient pour atteindre et honorer le tombeau d’un des apôtres de Jésus-Christ, saint Jacques le Majeur.

La cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, dont le début de la construction remonte au XIe siècle, a fait l’objet de plusieurs transformations, mêlant divers styles architecturaux, du roman au néoclassique, en passant par le baroque. D’une dimension peu commune, l’édifice permettait, dès l’origine, d’accueillir 2 500 personnes. Les reliques de saint Jacques reposent dans la crypte, sous le maître-autel.

Pourquoi partir à Compostelle ?

Les motivations pour emprunter les chemins de Compostelle sont aussi nombreuses et diverses que les pèlerins eux-mêmes. Selon les uns, le chemin est une suite logique, un prolongement ; selon d’autres, une nouvelle quête, une évidence, un appel. Souvent, il faut savoir « partir » pour créer les conditions d’une rupture et ouvrir un nouveau chemin de vie.

Sur cette route de Compostelle, chacun découvre que c’est en marchant que se fait en nous « le chemin » vers plus d’humanité, vers plus de spiritualité, à travers les rencontres et le partage avec les autres pèlerins, à travers la « rencontre » avec Celui qui nous cherche, plus encore que nous le cherchons !

Quelle est la longueur du chemin de Compostelle ?

La distance dépend du chemin que vous choisirez… et de vos points de départ et d’arrivée ! C’est un pèlerinage que Bipel module au gré de votre emploi du temps, de vos envies, de votre groupe. Le chemin de Compostelle en France peut commencer à différents points de départ traditionnels :

  • Le Puy-en-Velay (via Podiensis ou GR65)
  • Vézelay (via Lemovicensis)
  • Paris (via Turonensis)
  • Arles (via Tolosana)

Ces chemins se dirigent tous vers les Pyrénées, où ils se rejoignent pour continuer en Espagne vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Il faut, par exemple, compter environ 800 kilomètres de Saint-Jean-Pied-de-Port à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Le GR 65

Le GR65 regroupe quatre voies principales vers Compostelle reliant les sites marqués par le culte de saint Jacques jusqu’à Saint-Jean-Pied-de-Port. Un total d’environ 5 500 kilomètres de sentiers balisés. Ces voies, toutes inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1998, traversent des chemins magnifiques et des paysages variés passant par :

  • le Velay
  • le plateau de la Margeride
  • l’Aubrac et son plateau sauvage
  • la vallée du Lot

La voie du Puy-en-Velay, également appelée la via Podiensis, la « route du Puy », est l’une des plus anciennes balisées (en 1972). L’avantage est que plus de la moitié de l’itinéraire se réalise sur des chemins de terre, ce qui en fait un des chemins les plus empruntés.

Le saviez-vous ?
En 1987, le pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle a été désigné comme premier itinéraire culturel européen. Le « Camino francés », côté espagnol, dénommé ainsi en référence aux Francs, a été inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco en 1993 ; en 1998, sept tronçons et 71 monuments en France l’ont été à leur tour.

Exemple d’itinéraire possible sur le GR65

  • Départ : Le Puy-en-Velay
    • Cathédrale Notre-Dame : départ solennel avec bénédiction des pèlerins.
  • Étape 1 : Saugues
    • Chapelle Saint-Roch : lieu de prières et de bénédictions.
  • Étape 2 : Aubrac
    • Burons traditionnels : témoins de la vie pastorale et des pratiques agricoles séculaires.
  • Étape 3 : Conques
    • Abbaye Sainte-Foy : joyau de l’architecture romane, site de dévotion et d’émerveillement.
  • Étape 4 : Moissac
    • Abbaye Saint-Pierre : connue pour son cloître exceptionnel, lieu de paix et de méditation.
  • Arrivée : Saint-Jean-Pied-de-Port
    • Porte Saint-Jacques : entrée historique des pèlerins en route vers Compostelle, classée au patrimoine mondial de l’humanité.

Est-ce que tout le monde peut faire le chemin de Compostelle ?

Oui, le chemin de Compostelle est accessible à tous, quel que soit l’âge ou la condition physique. Il existe de nombreux itinéraires et options pour les pèlerins :

  • Marcheurs : de nombreux chemins sont adaptés pour la marche, avec des distances journalières variables.
  • Cyclistes : certains chemins sont praticables à vélo.
  • Non-marcheurs : des options en autocar ou avec des étapes plus courtes sont disponibles.

Pèlerinages : exemple d’offre de voyage sur-mesure

Avec BIPEL, personnalisez votre parcours :

  • Marcheurs et non-marcheurs : des itinéraires adaptés avec des étapes communes.
  • Transport et logistique : possibilité de combiner marche et autocar selon vos besoins et envies.
  • Accompagnement : guides expérimentés pour enrichir votre expérience culturelle et spirituelle.

Les pèlerins peuvent ajuster leur rythme et choisir des tronçons adaptés à leurs capacités physiques. Le soutien logistique, les hébergements variés et les services de transport des bagages rendent le chemin accessible à un large public. Voyager avec BIPEL, c’est bien plus que suivre un chemin. C’est aussi partager une expérience humaine profonde ; synonyme de :

  • Partage : à pied ou en autocar, adaptée aux marcheurs comme aux non-marcheurs
  • Humanité : suivez les traces de saint Jacques, évangélisateur de l’Espagne, et revisitez votre histoire personnelle dans un cadre naturel exceptionnel.
  • Sites incontournables :
    • Porte Saint-Jacques à Saint-Jean-Pied-de-Port : un passage obligé pour tous les pèlerins.
    • Sanctuaires et monastères : la collégiale de Roncevaux, Pampelune, Burgos, Léon et bien d’autres.
    • Fin de Pèlerinage : Visitez la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle et, si vous le souhaitez, poursuivez jusqu’au Cap Finistère, le bout du monde.

Que signifie Ultreia ? Indice : c’est une expression de pèlerin !  

  • Histoire : il s’agit d’une expression historique utilisée par les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle pour se saluer et s’encourager mutuellement. Ce mot d’origine latine signifie littéralement « plus loin » ou « en avant ».
  • Persévérance et solidarité : en employant « Ultreia » vous prônerait l’encouragement à continuer, à persévérer sur le chemin malgré les difficultés, et à aller toujours plus loin dans la quête spirituelle et personnelle.
  • Foi : la phrase complète souvent citée est « Ultreia! Et suseia ! Deus adjuva nos! » qui peut se traduire par « En avant ! Et plus haut ! Que Dieu nous aide ! » évoquant la confiance en Dieu pour guider et aider les pèlerins dans leur voyage.

Utiliser « Ultreia » aujourd’hui, c’est se connecter à une tradition séculaire de courage, de foi, et de fraternité sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Organiser un voyage scolaire à Compostelle avec Bipel

Partir sur les chemins de Compostelle avec votre classe : c’est créer un projet pédagogique transverse complet ! En fonction de vos enjeux pédagogiques et du budget disponible, nous pourrons ajuster notre proposition commerciale. Nous vous conseillons une durée sur une semaine idéalement : 5 jours et 4 nuits.

Les pélerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle

Pèlerinage sur le chemin de Compostelle

UNE SÉLECTION "LE PÈLERIN" ET "PRIONS EN EGLISE"

du 16 au 23 septembre 2024

A partir de 1770€

  • « Nous avons passé 8 jours au Liban, pour un pèlerinage sur le thème : La rencontre avec les chrétiens d’orient. Nous en gardons un souvenir inoubliable. […] Nous avons entendu les explications données par des prêtres, moines et évêques, visité des églises, des mosquées et des musées archéologiques ou de coutumes locales ou religieux, et assisté à une messe catholique dans le rite Maronite (tout en arabe, sauf un chant à Marie, en Français, à notre intention). […] Nous avons été touchés par le témoignage de Mgr Michel Kassarji qui nous a fait part de l’engagement de la petite église chaldéenne au service des plus pauvres. »

    Francis et Monique
  • « J’ai vécu personnellement ce pèlerinage en Italie tant sur le plan spirituel qu’artistique comme un cadeau de la vie. J’ai été impressionnée par la richesse spirituelle et artistique de Ravenne avec ses mosaïques aux couleurs à la fois fraîches et étincelantes du Vème VIème siècle. […] La visite de la ville de Padoue et la basilique dédiée à St Antoine avec son tombeau et ses reliques, agrémentée des commentaires de notre accompagnateur sur la vie de St Antoine a été enrichissante. Mais le trésor de Padoue, pour moi, est la chapelle des Scrovegni décorée par les fresques de Giotto, très importantes dans l’histoire de l’art et qui relatent des scènes d’évangiles. […] La visite de Venise puis de San Giogio di Magiore resteront gravés en moi. »

    Marie-Christine
  • « Nous formions un groupe agréable et motivé spirituellement pour notre pèlerinage au Liban. L'accompagnement du Père Michel a été enrichissant et apprécié de tous. Tout comme celui de nos accompagnateurs et de notre guide, Françoise, pour sa culture et sa parfaite connaissance des complexités religieuses et politiques de son pays. […] Ce pèlerinage a permis aussi un retour sur la très ancienne et très riche histoire de Tyr, Sidon, Byblos…et nous a fait parcourir les magnifiques paysages du Mont Liban et du Chouf. La Vallée Sainte ou Kadisha restera dans nos mémoires. »

    Raymonde et Roger
  • « Dans ce pèlerinage en Terre Sainte qui fut une réussite, BIPEL a su y contribuer par la qualité de ses conseils, le sérieux de la préparation, sa capacité à conjuguer. L'alchimie qui fait qu'un pèlerinage est réussi tient à la conjugaison de bien des composantes… BIPEL est un des facteurs de succès. »

    Richard

Autres destinations qui ressemblent à Compostelle