Du mardi 24 août 2021 au mercredi 1 septembre 2021

PELERINAGE DANS LES PAYS BALTES reporté en 2022

Inscrivez vous vite !

VOYAGE

PRIX DU VOYAGE

1580 €

Accompagné par le Père Frédéric DA SILVA

TÉLÉCHARGEZ LES DOCUMENTS DU VOYAGE

Diocèse de Soissons


pelerinages@soissons.catholique.fr
03 23 53 08 77
03 23 59 31 22

PROGRAMME DÉTAILLÉ

Jour 1        PARIS / VILNIUS

Dans l'après-midi, envol de Paris à destination de Vilnius.

Arrivée à Vilnius en fin de journée.

Accueil par votre guide local.

Vilnius, capitale de la Lituanie, plus belle et plus grande ville du pays. Vilnius a été bâtie au confluent des fleuves Neris et Vilnia. Elle est entourée par de pittoresques collines couvertes de forêts. Mentionnée pour la première fois dans les documents historiques en 1323, la ville a gardé son caractère unique. La vieille ville de Vilnius est classée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Transfert à l’hébergement.

Dîner et nuit à Vilnius.

Jour 2        VILNIUS

Tour panoramique de Vilnius, centre - avenues Gedimino et de la Constitution ; le Parlement et le monument de barricades (souvenir des évènements du 13 janvier à Vilnius 1991), la place de la Cathédrale

Célébration eucharistique privée à la cathédrale Saint-Stanislas.

Découverte à pied de la vieille ville.

Visite de la place de la cathédrale Saint-Stanislas qui sépare la vieille ville de la ville nouvelle. Le sacre du Grand-duché de Lituanie y eut lieu. La cathédrale abrite la chapelle Saint-Casimir sous laquelle reposent, dans des cryptes et catacombes, les restes des membres de la royauté et de la noblesse lituanienne. La cathédrale de Vilnius est la principale église catholique romaine de Lituanie. Elle est située dans la partie médiévale de la ville de Vilnius qui est inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Elle est au cœur de la vie spirituelle en Lituanie.

Depuis la place de la cathédrale s’ouvre la vue sur la Montagne des trois Croix.

Découverte de la Tour de l’Horloge et de l’Université de Vilnius fondée en 1579 par les Jésuites avec l’église Saint-Jean.

Montée en ascenseur dans la tour du clocher de l’église Saint-Jean : vue panoramique à couper le souffle depuis les 55 mètres de hauteur de la tour !

Visite du sanctuaire de la Miséricorde Divine, où se trouve le fameux tableau dessiné par le peintre Eugeniusz Kazimirowski en 1934 sur les instructions de la Sœur Faustine Kowalska d'après ses visions.

Déjeuner à Vilnius.

Montée à la Colline des 3 croix.

Des moines franciscains y furent crucifiés au XVIIe siècle. Des croix de bois commémoraient cet épisode mais furent rasées par les Soviétiques après la Seconde Guerre mondiale. Les Lituaniens ont érigé ces trois grandes et nouvelles croix en béton, tout en laissant les vestiges des anciennes en souvenir de la période d'oppression soviétique.

L’après-midi, passage par l’ancien ghetto juif, place de l’hôtel de ville et l’église baroque Saint-Casimir, plus ancienne église baroque de la ville (construite au XVIIe siècle par les jésuites), convertie par les tsars en église orthodoxe et transformée par les Soviétiques en musée de l’Athéisme !!

Passage à hauteur de Notre Dame de la Porte de l’Aurore, une des neuf anciennes portes de la ville et devant le portail de Saint Basile et l’église catholique de rite grec de la Trinité, puis l’église orthodoxe russe du Saint-Esprit, et devant l’église catholique Sainte-Thérèse de style baroque.

Arrêt à la chapelle de la Sainte Vierge Miséricordieuse de Ausros Vartu (dite d’Ostrobamska en polonais) qui abrite une icône miraculeuse de la Vierge, lieu annuel de pèlerinage pour de nombreux fidèles.

Rencontre avec la Communauté luthérienne de Vilnius.

Participation à la messe luthérienne

Dîner et nuit à Vilnius.

Jour 3      VILNIUS

Poursuite des visites de la ville de Vilnius : arrêt près de la synagogue, découverte du Parlement puis de Zverynas, quartier résidentiel avec plusieurs maisons en bois et la Kenessa (maison de prière caraïte).

Visite du musée des Occupations et de la résistance.

Messe privée à l’église du Seigneur Jésus dans le quartier Antakalnis.

Déjeuner à Vilnius.

Visite de l’église Saints-Pierre-et-Paul, construite sur l’ancien site païen de la déesse de l’amour.

Puis, visite de la Maison de Sainte Faustine. Sœur Marie Faustine raconte qu'elle a vu dans le Purgatoire, Jésus et Marie à plusieurs reprises et qu'elle leur a parlé. Par la suite, la future sainte Faustine écrit dans son journal que Jésus lui a révélé ce qu'elle devait faire : propager la dévotion envers la Miséricorde de Dieu.

Enfin, passage par le quartier d’Uzupis, à l’Est de la vieille ville, plus vieux quartier de Vilnius.

Arrêt au « recoin gothique de Vilnius » : les églises de Sainte Anne et de Bernardins, ainsi que l’église Saint Michel.

Dîner et nuit à Vilnius.

Jour 4        VILNIUS / TRAKAI / KAUNAS

Départ vers Trakai, l’ancienne capitale lituanienne et la résidence des grands ducs au XIVe siècle, située dans un cadre naturel magnifique.

Visite du magnifique château fortifié de brique rouge construit sur une île au milieu du lac Galvè.

Déjeuner à Trakai.

L’après-midi, visite extérieure de la Kenessa des Caraïtes.

Puis rencontre avec des représentants de la minorité des Caraïtes.

Messe privée à l’église de Trakai.

En fin d’après-midi, route vers Kaunas.

En arrivant, courte visite de la vieille ville de Kaunas.

Dîner et nuit à Kaunas.

Jour 5        KAUNAS / SILUVA / SIAULIA

Le matin, départ vers le village de Siluva, lieu de pèlerinage marial très fréquenté. La Vierge y serait apparue et ce village est un lieu de pèlerinage très connu des lituaniens.

Arrivée à Siluva.

Visite de la maison de Jean-Paul II, unique en Lituanie possédant ce titre.

Découverte du chemin de pèlerinage de Jean-Paul II, lieu d’apparition de la Vierge Marie.

Puis, route vers Tytuvénai où se trouve l’église Sainte-Marie.

Visite du complexe religieux qui abrite des reliques de la Terre Sainte.

Départ pour la « Colline des Croix » tout près de Siauliai : site impressionnant, maintes fois détruit, et autant de fois reconstruit par les Lituaniens. D’abord érigée en souvenir des morts et des déportés après la tentative de rébellion contre la Russie tsariste en 1831, la Colline des Croix est symbole d’espoir et de foi en Lituanie. Aujourd’hui, plus de 50 000 croix du monde entier se dressent sur la colline. Le pape Jean-Paul II est d’ailleurs venu s’y recueillir lors de son pèlerinage en 1993.

Déjeuner près de la Colline des Croix.

Visite de la Colline et du monastère des franciscains (construit après la visite du pape en 1993).

Messe privée dans la chapelle du monastère franciscain près de la Colline.

LITUANIE // LETTONIE

Continuation vers Riga, capitale de la Lettonie, située à l’embouchure de la Daugava, qui est, avec ses 900 000 habitants, la plus importante ville des trois états Baltes (Lituanie / Lettonie / Estonie).

Cette cité au bord de la mer Baltique a connu une histoire riche, mouvementée et souvent tragique. Après les années noires du communisme, le pays et sa capitale ont accédé à l’indépendance en 1991.

Dîner et nuit à Riga.

Jour 6        RIGA

Messe à la cathédrale catholique de Riga, dédiée à Saint Jacques et datant du XIIIe siècle, avec la communauté.

Rencontre avec des Membres de la Communauté.

Visite de la cathédrale catholique de Riga.

Découverte à pied de la vieille ville de Riga.

Visite de la cathédrale luthérienne du Dôme (ou « Rigas Doms »), fondée en 1211, est, sur le plan architectural, un amalgame de style des XIIIe et XVIIIe siècles.

Interdits durant la période soviétique, la première messe célébrée en 1988 constitua un évènement majeur de la Perestroïka. À l’intérieur, on peut découvrir un orgue gigantesque, doté de 6800 tuyaux de métal et de bois, datant de 1880.

Passage devant les façades des Trois Frères, complexe d’habitation regroupant les trois bâtiments les plus anciens de la ville.

Découverte de la Porte suédoise.

Passage devant le château, construit par les chevaliers Porte-Glaive, en 1330, aujourd’hui palais présidentiel.

Déjeuner à Riga.

Découverte en autocar à travers le quartier aux façades Art Nouveau (rues Alberta, Elisabetes et Strelnieku).

Arrêt devant le Monument de la Liberté, symbole de l’indépendance de la nation lettone.

Découverte de la cathédrale de la Nativité, cathédrale orthodoxe de Riga, érigée au XIXe siècle avec la bénédiction du Tsar Alexandre II. Transformée tour à tour en église luthérienne puis en planétarium, elle est redevenue un lieu de culte orthodoxe depuis l’indépendance de la Lettonie.

Dîner et nuit à l’hôtel à Riga.

Jour 7        RIGA / PARNU / TALLINN

Messe privée dans l’église Sainte Marie-Madeleine

Puis route vers Parnu en Estonie, le plus petit des Etats baltes.

LETTONIE // ESTONIE

Arrivée à Parnu, la ville des Tilleuls, petite ville paisible des bords de la Baltique.

Déjeuner à Parnu.

Visite de l’église luthérienne baroque Sainte-Elisabeth construite en 1740 en l’honneur de l’impératrice russe et de l’église orthodoxe Sainte-Catherine, érigée 20 ans plus tard en l’honneur de l’impératrice qui lui succéda et qui resta davantage dans les mémoires : Catherine II de Russie.

Puis, continuation vers Tallinn, la capitale estonienne, qui compte 400 000 habitants.

Tour d’orientation.

Dîner et nuit à Tallinn

Jour 8       TALLINN

Découverte de la Ville Haute de Tallinn sur la colline de Toompea, origine de la vieille ville et bastion de la noblesse et du clergé à l’époque germanique : la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevski sur la place Lossi, construite en 1900, et qui domine les hauteurs de la colline de Toompea, l’église luthérienne du Dôme qui abritait les tombeaux des Nobles, passage via la rue Rahukohtu qui offre le plus beau panorama sur la ville, avec vue sur la mer.

Découverte des remparts, de l’hôtel de ville gothique, datant de 1371, de la « Raeapteek », pharmacie datant de 1422, de l’église gothique et luthérienne Pühavaïmu, du XIVe siècle, dont le clocher est le plus vieux d’Estonie, du monastère dominicain (visite intérieure) de 1246 où vivaient des moines scandinaves qui jouèrent un grand rôle dans la christianisation du pays, de l’église Oleviste du XIe siècle et sa tour de 124 mètres, le plus haut clocher du monde…

Déjeuner à Tallinn.

Départ à destination de Pirita (situé à l’Est de Tallinn).

Découverte des ruines du monastère Sainte-Brigitte datant du XVe siècle.

Célébration en Estonien à Tallinn chez les Sœurs de Sainte Brigitte dans la Chapelle du Couvent.

Puis, découverte de Lauluväljak : amphithéâtre naturel d’une capacité de 150 000 personnes qui reçoit les Festivals de Chant. A la fin des années 80, c’est ici que les indépendantistes se réunirent pour lancer ce qu’on appela ‘la révolution en chantant’.

Visite extérieure du Palais Kadriorg construit au XVIIIe siècle pour le Tsar Pierre le Grand, résidence du président de la République.

Rencontre avec l'Evêque de Tallinn.

Dîner et nuit à Tallinn.

Jour 9        TALLINN / PARIS ROISSY

Le matin, visite du Musée Ethnographique à Rocca el Mare qui rassemble plusieurs bâtiments illustrant le mode de vie des paysans.

Déjeuner panier repas.

Transfert vers l’aéroport.

Dans l'après-midi, envol de Tallinn à destination de Paris.

  • La réalisation des messes et des rencontres mentionnées au programme est sous toute réserve de disponibilité des églises et des intervenants mentionnés.
  • L’ordre des visites peut être soumis à certaines modifications, selon les jours et horaires d’ouverture des sites.
  • Cependant, l’ensemble des visites mentionnées au programme sera respecté.